Web Geek logo

La santé : toujours de plus en plus connectée

L’avènement de la nouvelle technologie a vraisemblablement un impact majeur sur les besoins en santé, ou plus précisément sur le comportement des patients. Si certains d’entre eux estiment que les objets connectés leur simplifient la vie, d’autres restent sceptiques au point d’en réfuter l’utilité.

L’ère numérique au service de notre santé

santé connectée L’ère numérique apporte entre autres un véritable boom des applications de santé. Parmi celles-ci figure le « Guided Self Rehabilitation App », une application développée par IPSEN et a été présentée par Isabelle Bocher-Pianka, lors de l’évènement dénommé « Doctors 2,0 & You » qui a eu lieu les 4 et 5 juin 2015. Comme son nom peut le laisser supposer, cette application s’adresse aux personnes sujettes à des séquelles liées à des maladies comme l’ataxie et l’AVC (accident vasculaire cérébral).

Sa vocation première est d’aider ces patients dans leur pratique d’un lot d’exercices d’étirements et de coordination des mouvements de rééducation.

Alan Thomas est l’un de ceux à voir en le « Guided Self Rehabilitation App » un outil avant-gardiste et surtout en phase avec les attentes des patients. Atteint d’ataxie sévère, il parle de cette application comme un véritable coach disponible à tout moment, mais aussi un outil de communication par excellence qui lui permet de contacter son médecin au besoin.

La praticité répond également présente sur le « Guided Self Rehabilitation App ». Cette application est effectivement personnalisable, en fonction du handicap de l’utilisateur. Bientôt disponible en version française, elle permet également de faire un suivi de sa propre évolution en matière de rééducation.
De leur côté, les pharmacies s’adaptent également à l’ère numérique, en proposant des outils qui facilitent grandement la vie des patients. Ce lien permet par exemple d’en savoir plus sur « Drive », un outil proposé par Illicopharma au service de ces derniers lors de leur commande de médicaments.

Les patients et les objets connectés

Un sondage Ifop effectué en novembre 2013 permet d’en savoir plus sur la relation entretenue par les patients avec les objets connectés. Il en découle par exemple que 6 % des Français disposent d’une balance, et 2 % d’une montre ou d’un bracelet connecté. On note aussi quelque 12 % de Français qui envisagent de se procurer des objets de ce genre dans les 3 ans à venir.

Toutefois, tout un lot d’obstacles se dresse pour l’heure sur le chemin de la santé connectée. On note par exemple le scepticisme clairement affiché par 50 % des personnes interrogées sur la fiabilité des mesures. On note aussi quelque 22 % d’entre elles qui ont peur de ne pas savoir se servir correctement de ces objets connectés.

Quelque 10 % pointent du doigt les risques liés à une dépendance. Quoi qu’il en soit, l’aide à la santé connectée n’en est qu’à ses débuts et il est certain que celle-ci va connaître un développement spectaculaire.



Créateur du site www.web-geek.fr, je suis webmaster et spécialisé dans plusieurs domaines du web comme le référencement de site Internet et les réseaux sociaux.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

astuce rfrencement
annuaire rfrencement
Vshop template site internet

A lire

Recevez les articles par email

Indiquez votre adresse email :

Back to Top ↑