Les entreprises peuvent désormais tester leur cyberdéfense à Clermont-Ferrand

Afin d’aider les entreprises à tester leur cyberdéfense, l’IPME vient de lancer des tests de systèmes informatiques et propose également une école de formation de hackers à Clermont-Ferrand.

Cette solution de diagnostics des systèmes informatique s’adresse particulièrement aux firmes qui ne peuvent effectuer ce diagnostic elles-mêmes. Aujourd’hui, les cyberattaques se font de plus en plus courants dans le secteur économique. Voilà pourquoi il est fondamental pour les entreprises de mettre en place une stratégie de défense contre cette menace majeure. Or, les petites et moyennes entreprises ne sont pas suffisamment organisées pour y faire face.

C’est pour cette raison que l’Institut de la PME – une société anonyme de services aux entreprises sise à la Pardieu à Clermont-Ferrand a donc lancé cette série de tests d’intrusion, également connus sous l’appellation pen-tests.

informatique Clermont-Ferrand

Des tests selon les besoins

Ces tests permettent d’évaluer les failles d’un système informatique établi. Et ils sont à régler selon les besoins.
Un hacker peut s’introduire dans votre système, depuis le parking ou aux alentours, et accéder à des informations précises et confidentielles de l’entreprise en quelques minutes a expliqué le directeur de l’Institut de la PME. Il est à noter que l’IPME porte un intérêt particulier pour la cyberdéfense des petites et moyennes entreprises.

Selon le directeur, les grands groupes ont les moyens de se défendre contre les attaques des hackers. Leur aide s’adresse donc plutôt aux sociétés plus modestes qui peuvent en être victimes. Grâce à cela, ces firmes pourront donc réagir, voire contre-attaquer les concurrents. Une analyse du système et de ses failles s’avère donc indispensable.
Pour les tests, l’IPME propose Hacka à un tarif largement plus abordable que chez les gros acteurs du marché.

Il s’est rapproché de divers partenaires locaux pour le développement de ces solutions. On peut citer Be-ys pour la série de tests d’intrusion et audits des systèmes, ou encore Neyrial et Openium pour la sécurité physique des sites.
Mais former les responsables est également un moyen pour faire face efficacement aux hackers. Raison pour laquelle l’IPME a lancé l’école de hackers dits éthiques pour former les spécialistes de la cyberdéfense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *