Florent Bertiaux, Expert Social Média

Florent Bertiaux nous livre sa vision du web et plus particulièrement du social média peu connu et assez vague pour les non initiés.
Grand passionné de communication et de management, c’est un touche à tout du web qui répond à nos questions.
Connu et reconnu sur la toile pour ses conseils et son talent, c’est avec grand plaisir que nous recevons cette semaine dans « les acteurs du web » : Florent Bertiaux.

Qui es-tu ?

Bonjour Arnaud et bonjour à vous chers internautes, je suis Florent Bertiaux. Co-fondateur et gérant de l’agence de communication et développement web Social Wok. J’ai plusieurs rôles au sein de la société, tous tournés vers la communication numérique. Durant cette interview, je prendrai la casquette d’expert social média que je défends régulièrement lors de conférences et de cours.

Je suis également intervenant dans les universités de Valenciennes et Lille auprès de différents publics. D’un côté les Licences professionnelles développeurs web (TII – Valenciennes), de l’autre les étudiants de Master en Management de Projet E-Commerce (IMMD – Roubaix). J’y aborde différentes thématiques : le webmarketing, les pratiques e-commerces, l’éthique de l’e-commerçant et le rôle du Social Média sur le business.

Pour continuer dans mes implications humaines, je mettrai en avant mon rôle de rédacteur en chef pour la partie Tech’ sur le webzine Locitahttp://fr.locita.com, ainsi que blogueur webmarketing sur mon site personnel – http://bertiaux.fr.
Sans oublier les rendez-vous web de la métropole lilloise : OpenCoffee, Apéro Community Manager & Curator et Apéro Blog en Nord.
Adepte des réseaux sociaux et de leurs implications marketing, j’aime à croire que c’est un univers qui se recréé à chaque génération sous une nouvelle forme. C’est sous aspect pédagogique que j’aborde le sujet avec mes prospects et clients. Plutôt adepte de l’apprentissage par l’expérience, je n’hésite pas à tester les nouveaux outils qui apparaissent, ce qui peut faire de moi un « geek ».

Mon grand rêve est de faire en sorte que le web soit réellement accessible. Qu’il ne soit plus réduit à Google, Facebook et Hotmail, il y a tant de choses à découvrir et à créer.

Quels sont les principales qualités pour un expert social média ?

Être un expert Social Média est facile, créez un compte Facebook, Twitter, Foursquare et Pinterest. C’est bon vous y êtes. En revanche, pour devenir un « bon » expert Social Média, il vous faut deux casquettes supplémentaires : être un communiquant et un bon pédagogue.
Les atouts de ce type de poste / spécialisation sont simples à exprimer mais difficiles à garder au quotidien. Il faut être curieux de tout et ne pas avoir peur de se tromper. L’un des aspects important est qu’il faut également aimer partager ses expériences, qu’elles soient bonnes ou mauvaises.

Être un Social Média Addict n’est pas seulement cantonné au rôle de spectateur, il faut en être un acteur. Ne pas avoir peur de contacter les marques ou les créateurs de réseaux sociaux, connaître leurs points de vues, tenter de les expliquer, en chercher les failles, découvrir les limites et les exploiter au mieux pour pousser au maximum l’outil mis à disposition.
Travailler dans ce domaine ne nécessite pas d’être un créateur, en revanche il faut absolument en avoir envie. Avec cette envie vous avez accès à la logique des entrepreneurs qui font ce que le web devient. Ce qui vous donne une avance non négligeable. Devenez un acteur participatif, démontrez les faiblesses mais mettez aussi en avant les qualités.

Quelle est ta journée type ?

Ma journée type est plutôt simple et humaine, je prends le temps de discuter avec les collègues avant de m’enfermer dans l’écran. Le ressenti humain commence avant tout travail machine. Cette étape me replonge dans la réalité, dans la vie de tous les jours. C’est aussi l’une des raisons de mon choix de prendre les transports en commun. C’est impressionnant le nombre d’échanges entre individus qui nous permettent de débloquer une situation professionnelle.

Une fois que la dose de café se trouve dans le sang, je prends en main mes emails que je survole pour ne répondre qu’aux plus urgents. Je passe ensuite sur les différents réseaux sociaux que je fréquente pour répondre aux questions reçues. Une fois l’étape « CM » passée, je reviens aux emails qui constituent le cœur de mon métier. Prendre le temps de formuler correctement ses idées et questions sur un canal dédié est un gain de temps important. En ayant en tête les sujets des emails avant le surf sur les réseaux, je prépare mes réponses et mon plan de journée.

Une fois que les emails et la consultation des comptes sociaux sont faits, je prends ensuite un peu de temps pour suivre mes flux RSS. Ce condensé d’information peut donner un angle différent à ma journée.
Je privilégie les échanges humains aux échanges dématérialisés. C’est pourquoi je conseille souvent de décrocher le téléphone et de rencontrer les gens au lieu de rester cantonner à l’échange écrit. Les deux solutions sont complémentaires, il faut « juste » ne pas l’oublier 😉

En plus de tout cela, je prends le temps de rédiger mes articles pour les différents blogs que je gère ou auxquels je participe. La rédaction est une étape importante, elle me permet de mieux prendre conscience des changements, la recherche et l’écriture me permettent de diffuser l’information sous une forme plus accessible. C’est une étape qui m’apparait comme importante et décisive. Que serait le web sans des « traducteurs du changement » ?

Comment vont évoluer les réseaux sociaux selon toi ?

Les réseaux sociaux utilisés aujourd’hui vont disparaître. C’est un fait. Les bonds technologiques et sociétaux font en sorte que les consommateurs en veulent toujours plus et sont accros à la nouveauté.
Il suffit de regarder les « anciennes » addictions au web des années 90, les news group, le tchat en ligne, les forums … Certaines pratiques subsistent mais ont étés remplacée. C’est ce qui arrivera à nos chères plateformes Facebook / Twitter / …

Les réseaux sociaux devront évoluer vers la simplicité et la communion avec la réalité. Pour le moment, ce sont les utilisateurs qui humanisent les plateformes, bientôt elles seront déjà humanisées et proposeront directement ce que les consommateurs attendent.
Pour le moment, ils ne sont que des outils que nous daignons utiliser lorsque nous en avons le temps, c’est encore une démarche qui part de l’humain vers le numérique. Un grand saut en avant sera fait lorsque ce sera le numérique qui viendra nous chercher et appliquer nos règles et notre fonctionnement.

Mais c’est une vision à assez long terme, si je réduis un peu la durée, je pense que lorsque la population équipée de smartphone aura enfin compris qu’elle a de l’or entre les mains, les réseaux sociaux prendront leur essor.
Il faut démocratiser l’utilisation de la RFID, des QR Code et surtout arrêter d’avoir peur de Facebook et les systèmes géolocalisés. La principale bataille des réseaux sociaux sera contre les défenseurs de la vie privée qui se basent principalement sur des faits erronés. Il faut trouver un terrain d’entente mais surtout un langage commun pour se comprendre et faire avancer le débat (qui stagne depuis l’arrivée de la technologie de télécommunication !). Après tout, en quoi la violation de nos vies privées est-elle préjudiciable ? Que devons-nous garder pour nous et pourquoi ? La plupart des choses sont privées par certains aspects et publiques par d’autres.

Pour optimiser ces évolutions, il est important de mettre en avant une réelle collaboration entre « concurrents ». Utopie atteignable, une mise en commun des connaissances et des pratiques serait bénéfique pour les utilisateurs finaux.

Des profils à nous conseiller sur Twitter ?

J’ai posé la question sur mon compte, voici les personnes m’ayant répondues :
@OnlyLili (Celine Albarracin – chef d’entreprise avec un bon sens de l’humour), @Kaoo (Flavien Cogez – Grand maître des BN qui est chez Tigerlily), @DonatienL (Donatien Lambert – Breton lillois aimant autant le minitel qu’Internet) et @bigbenhouse (Benjamin Descamp qui est chez Carredas).
Je mettrai volontiers en avant quelques amis et collègues : @exinsidephp (Germain Pavot – mon associé chez Social Wok, grand râleur avec un cœur d’or), @valentin85 (Valentin Auvinet – dirigeant de La Mobilery, un expert du mobile et surtout grand ami), @cdrc (Cédric Vannier – chef de projet pour Soczed, défenseur de l’alternatif et du bon sens), @mobisphere (Pascal Potty – Grand manitou du mobile et de son impact sociétal), @camj59 (Camille Jourdain – ami et collègue sur Locita) … et tant d’autres 🙂

Je ne peux que vous conseiller de suivre l’ensemble de mes abonnements au final, c’est une timeline en or ! https://twitter.com/#!/kxrz/following

Le mot de la fin ?

« Et si ce n’était que le début ? », continuons d’en discuter tous ensemble, n’hésitez pas à me rejoindre sur les réseaux sociaux 🙂
Un grand merci à toi pour cette interview !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *